L'association Sur les bancs de l'école

En sortant de nos classes un vendredi après-midi nous sommes allées, Sabine et moi, visiter l’association « Sur Les bancs de l’école » qui a été fondée en 2008 pour apporter un soutien aux familles d’enfants avec autisme ou troubles du spectre autistique. Nous avons été chaleureusement accueillies par Caroline Bourgue, qui est la déléguée générale de l’association, et avons visité « la maison de TED » située dans le 15èmearrondissement de Paris.

Son objectif est de permettre aux familles d’avoir une prise en charge globale regroupée en un seul lieu et de proposer une aide à la scolarisation : construction du projet de l’enfant, recrutement sur mesure d’AESH ( Accompagnants d’Elèves en Situation de Handicap), partenariat avec les écoles grâce à la venue des psychologues une fois par période scolaire, donc toutes les six semaines environ. Les AESH sont recrutés, employés, formés et supervisés par l’association. Dans « la maison de TED » travaillent en étroite collaboration trois psychologues, deux psychomotriciens, trois orthophonistes et une art-thérapeute.

A la Maison de Ted, il est également proposé aux familles des groupes de parole, des ateliers partenariat, une aide administrative sur les questions de scolarisation et de handicap et des semaines découverte pendant les vacances scolaires.

L’association possède aussi une autre structure dans le quartier, « l’Autism Friendly Académie », destinée aux adolescents qui ne peuvent plus être scolarisés en milieu ordinaire, du fait de l’inadaptation de l’environnement scolaire à leurs besoins spécifiques. La classe regroupe une dizaine d’adolescents qui ont entre 12 et 20 ans, qui sont encadrés par une enseignante responsable de la classe, une AESH collective et une stagiaire. Les matinées sont consacrées aux apprentissages fondamentaux qui se font avec des outils et techniques adaptés (pictogrammes, multimédia, jeux de rôle…) et dans une démarche de projet. L’après-midi les élèves travaillent des matières enseignées par des intervenants extérieurs : habiletés sociales, sport adapté, arts plastiques, et l’une des formations pré-professionnelles choisie en début d’année : informatique, photo-audiovisuel, cuisine-pâtisserie. Le vendredi, ils partent en sortie, découvrent des lieux dans lesquels ils n’ont pas l’habitude d’aller et apprennent à être de plus en plus autonomes.

L’association a le projet d’ouvrir une autre classe pour adolescents avec autisme, sans doute à la rentrée 2020.

Cécile Glasman

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly